Poison Tree

J’étais en rage contre mon pote ;

J’ai dit ma rage, ma rage s’est éteinte.

J’étais en rage contre mon ennemi:

Je l’ai dit, ma rage a grandi.

 

Et je l’ai mouillée de peur,

De la nuit au matin, par mes larmes:

Et je l’ai baignée au soleil de mes sourires

Et à quelques stratagèmes délicats

Et trompeurs

 

Et elle a grandi jour et nuit.

Jusqu’à être lustrée

Comme une pomme brillante.

Et mon ennemi a aperçu le scintillement

Et il a su que c’était le mien.

 

Et dans ma vieille parka,

Quand le pôle eut revêtu son manteau de nuit

Je savourai d’observer au matin

Mon ennemi invertébré

étendu au pied de l’arbre.

 

A propos de marc.uhry@gmail.com 25 Articles
25 ans de parcours associatif dans le droit au logement, les droits de l'homme, les politiques de solidarité, l'Europe sociale... et une vie parallèle dans la musique, la littérature, la radio, la presse

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*